Est-ce que mon chat peut attraper le coronavirus?

Tout savoir sur le chat et le coronavirus...

Est-ce que mon chat peut attraper le COVID-19?

Le coronavirus occupe beaucoup de place dans nos vies en ce moment et nous voulons que tout nos proches soient sains et saufs.  Ceci inclut bien sûr, nos animaux de compagnie… nos magnifiques chats!

Après les rapports de deux chiens ayant été testés positifs pour le SARS-CoV-2 à Hong Kong, une nouvelle plus récente a alarmé les propriétaires d’animaux. Il s’agit de celle d’un chat en Belgique présentant des symptômes apparents du virus qui cause le COVID-19.

Dans cet article, nous vous dirons si un chat peut attraper le coronavirus et si le chat peut transmettre le COVID-19 ou non…

 

Quelle est la différence entre le coronavirus et le COVID-19?

Le terme “coronavirus” désigne en fait une poignée de virus. En effet, le concept de coronavirus n’est pas nouveau. Le terme désigne un groupe de virus connus pour provoquer des problèmes respiratoires.

Ainsi, même si beaucoup parlent de la maladie qui circule actuellement comme d’un “coronavirus”, ce n’est pas vraiment le nom de la maladie. (C’est, techniquement parlant, comme utiliser le terme “chat” pour décrire un “siamois”).

 

Quelle est la différence entre le SARS-CoV-2 et la COVID-19 ?

SARS-CoV-2 est le nom du virus qui cause la maladie COVID-19. COVID-19 est l’abréviation de “Coronavirus Disease 2019”. Le Covid-19 est la maladie infectieuse respiratoire provoquée chez l’homme par le SARS-CoV-2.

Le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SARS-CoV-2) est le nom scientifique de ce nouveau coronavirus. Si Covid-19 désigne la maladie provoquée chez l’homme, le terme Sars-CoV-2 désigne le coronavirus en lui-même.

Un chat infecté par la COVID-19 en Belgique

Le propriétaire du chat avait récemment été testé positif pour le COVID-19. On rapporte que le chat a développé des difficultés respiratoires et des diarrhées une semaine plus tard.

Des vétérinaires de l’Université de Liège, en Belgique, ont alors testé le chat pour le SARS-CoV-2 et ont ensuite détecté le génome viral dans des vomissures et un échantillon de selles.

 

Faut-il s’inquiéter de la propagation du virus aux chats?

Chat qui semble inquiet

Pour être bref, pas encore. Plusieurs questions clés doivent être résolues avant de pouvoir tirer des conclusions de cette affaire.

De nombreuses personnes se demandent si le coronavirus détecté chez le chat est réellement le CoV-2 du SARS ou s’il pourrait s’agir d’un tout autre coronavirus, qui infecte les chats du monde entier depuis des décennies. Le coronavirus félin (FCoV) existe sous deux formes: l’une provoque une légère maladie gastro-intestinale et l’autre une maladie hautement mortelle appelée péritonite infectieuse féline (PIF).

Les coronavirus félins sont très différents du SARS-CoV-2 au niveau génétique. Cela signifie que tant que le test a été effectué correctement pour le chat en question, il devrait être facile de différencier les deux virus.

Le test standard pour le SARS-CoV-2 ne détecte que le génome viral. Il est très important de garder à l’esprit que ce test ne détecte pas les particules de virus infectieux ou “vivants”, il est donc impossible de dire si le génome viral trouvé chez le chat provient d’une particule qui pourrait se répliquer.

Pour démontrer l’infectivité, de nombreux autres tests sont nécessaires. Il est possible que le chat ait mangé de la nourriture contaminée et que le virus soit simplement passé par son intestin. Cette explication est moins probable si de grandes quantités de matériel génétique ont été détectées chez le chat, mais ces données n’ont pas été publiées.

Alors que les deux cas canins de SARS-CoV-2 ne présentaient aucun signe clinique évident lié à la COVID-9, le chat au centre de la dernière attention médiatique présentait des symptômes respiratoires.

Mais comme tout vétérinaire le sait, les chats peuvent avoir des difficultés respiratoires pour de nombreuses raisons, de l’asthme félin aux maladies cardiaques. De même, il existe une longue liste de causes de diarrhée chez les chats.

Sans connaître les détails cliniques de ce cas, nous ne pouvons pas dire si la COVID-19 était responsable de la maladie ou s’il s’agissait d’une coïncidence bouleversante.

 

Un chat est testé positif pour le virus COVID-19 à Hong Kong

Encore plus récemment, le 30 mars dernier, un chat de compagnie d’un patient diagnostiqué avec le COVID-19 à Hong Kong a été testé positif pour le virus, a déclaré mardi le gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong.

Le chat domestique à poils courts a été envoyé en quarantaine lundi après que son propriétaire a été confirmé comme porteur du COVID-19.

Le Département de l’agriculture, de la pêche et de la conservation (DAPC) a prélevé des échantillons sur le chat pour des tests, et ses échantillons buccaux, nasaux et rectaux ont été testés positifs avec le virus COVID-19.

Le chat n’a montré aucun signe de maladie, a déclaré mardi un porte-parole, ajoutant que le ministère continuera à surveiller de près le chat et à effectuer des tests répétés.

Il s’agit donc du troisième animal à être testé positif à Hong Kong, après les deux cas précédents où deux chiens avaient été testés faiblement positifs ou positifs lors de tests répétés pour le virus.

Afin de garantir la santé publique et animale, le DAPC recommande vivement que les animaux de compagnie, y compris les chiens et les chats, provenant de foyers où il a été confirmé que des personnes ont été infectées par COVID-19, soient mis en quarantaine dans les installations du DAPC.

Le porte-parole a souligné qu’il n’y a actuellement aucune preuve que les animaux de compagnie puissent être une source de COVID-19. Les propriétaires d’animaux de compagnie devraient toujours maintenir de bonnes pratiques d’hygiène et ne devraient en aucun cas abandonner leurs animaux.

 

Quelle est la version féline du coronavirus?

Le coronavirus félin (FCoV) est une infection virale courante chez les chats. Elle provoque généralement une infection asymptomatique, mais peut provoquer une légère diarrhée.

Des modifications encore mal comprises du virus peuvent donner naissance à des mutants qui entraînent le développement d’une péritonite infectieuse féline (PIF). La plupart des chats infectés par une PIF éliminent le virus après l’infection, mais certains chats peuvent développer une infection persistante.

Ces chats sont généralement asymptomatiques, le virus est excrété dans les selles par des chats en bonne santé et transmis par voie fécale-orale aux autres chats.

Dans les environnements à plusieurs chats, le taux de transmission est beaucoup plus élevé que dans les environnements à un seul chat.

 

Est-ce que les chats peuvent transmettent le COVID-19?

Adorable chat surpris

Heureusement, il n’y a toujours pas de preuve que les animaux de compagnie transmettent le coronavirus aux humains.

Il est également rassurant qu’un grand laboratoire de diagnostic vétérinaire ait récemment déclaré avoir testé des milliers d’échantillons de chats et de chiens pour le SARS-CoV-2 sans aucun cas positif. Donc les 2 seuls cas mentionnés à ce jour, sont extrêmement minime.

En outre, étant donné qu’en date du 4 avril, il y a plus de 1 130 000 cas humains dans le monde, on peut supposer sans risque, que si ce virus provoquait facilement des maladies chez les animaux de compagnie, en plus d’une propagation vers les humains ou les animaux… nous le saurions déjà!

 

Source: wikipedia.com, vet.cornell.edu, huffpost.com, scientificamerican.com, theconversation.com, loinc.org, www.china.org.cn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page